Parabènes – Comment sont ils remplacés ?

Il y a maintenant plus de dix ans éclatait le scandale des parabens. Encore dans tous les esprits, qu’en est-t-il aujourd’hui? Sont-ils encore utilisés? par quoi sont-ils remplacés? Peut on se contenter de la mention « sans paraben » lors de l’achat de cosmétiques? Nous allons tenter de répondre à ces questions dans  cet article!

parabènes

Qu’est ce que les parabènes?

On parle souvent des parabènes comme ingrédients à risque mais généralement on ne sait ni à quoi ils servent, ni quels problèmes ils posent.  Les parabènes sont des conservateurs synthétiques très fréquemment utilisés en cosmétique. Ils sont antibactériens et antifongiques et permettent donc de conserver les produits plus longtemps tout simplement.

Comment les reconnaître sur l’étiquette?

Ils sont en fait assez simples à repérer puisque leur dénomination INCI contient le terme « paraben »

On peut donc les repérer grâce à des termes tels que Methylparaben, Propylparaben, Butylparaben…mais également sous la forme: E214, E215…. jusqu’à E219)

De quoi les accuse-t-on?

Les parabènes sont accusés d’être des perturbateurs endocriniens et plus particulièrement d’être impliqués dans le cancer du sein. Des études plus récentes sont venues nuancer ces propos mais la prudence reste de mise! Ce que je voulais surtout mettre en avant aujourd’hui, c’est l’importance de savoir lire une composition INCI. On voit fleurir sur toutes les étiquettes la mention « sans paraben » mais alors quels sont les conservateurs utilisés?

Que cache le « sans paraben »?

 Malheureusement la mention sans paraben cache souvent des conservateurs équivalents ou encore plus néfastes et allergisants. Les médias se sont emparés d’un scandale mais ne sont restés qu’à la surface des choses; les parabènes ne sont que l’arbre qui cache la forêt. Ne vous fiez donc pas à la mention sans parabens et retournez votre flacon.

Petite liste non exhaustive des conservateurs à surveiller

        1. Isothiazolinone: Très allergisant et très irritant, il se cache souvent derrière la mention « sans parabens ».
        Le reconnaître: Methylisothiazolinone, Methylchloroisothiazolinone…

          2. Le Phenoxyethanol: Perturbateur endocrinien, il serait cancérigène et responsable de troubles de la fertilité chez l’homme.
        Le reconnaître: phenoxyéthanol, 2-phénoxyéthanol ou Phénoxytol

        3. Les libérateurs de formaldéhyde: Le formaldéhyde est un cancérigène reconnu. Ces libérateurs de formaldéhyde en rejettent des plus ou moins grandes quantités.
        Les reconnaître: DMDM Hydantoin, 2-Bromo-2-Nitropropane-1,3-Diol, Diazolidinyl Urea, methenamine, Quaternium-15, Imidazolidinyl Urea

        4. Le triclosan: Perturbateur endocrinien (encore!), le triclosan serait cancérigène et responsable de malformations et de troubles de la fertilité. Il est également très irritant en particulier pour les muqueuses.
        Le reconnaître: Tricolsan (tout simplement!)

        5. BHA et BHT: Employés comme antioxydants, ils seraient dangereux pour le foie et le sang mais également très allergisants.
        Les reconnaître: Butylhydroxyanisol et Butylhydroxytoluène  

soap-673193_640

 

Vous allez dire que je prêche pour ma paroisse mais se tourner vers la cosmétique bio vous protège d’un bon nombre de substances nocives, particulièrement en matière de conservation. Vous trouverez d’ailleurs très souvent dans les produits bio des conservateurs tels que  le potassium Sorbate, le sodium Benzoate, le sodium Salicylate, le Benzoic Acid… qui sont bien moins problématiques.  Savoir décrypter la composition d’un produit est néanmoins fortement conseillé, pour s’assurer qu’il est exempt des produits les plus dangereux pour notre santé.

Connaissiez vous tous ces conservateurs?
Quels sont les ingrédients qui vous font reposer un produit en rayon?

12 Comments

  • Vanou

    Publié 16 septembre 2015 18 h 58 min 0Likes

    Coucou !
    Merci pour cet article ! Je partage ! ^^
    Bises

    • Marine

      Publié 17 septembre 2015 9 h 21 min 0Likes

      Coucou!
      Merci beaucoup 🙂 C’est très sympa ^^
      Bises

  • Journal de la nature

    Publié 17 septembre 2015 8 h 01 min 0Likes

    Coucou ! Il y en a vraiment partout (du moins dans les produits non bio et naturels). C’est pour ça que je préfère largement les produits bio et naturels. Bonne journée

    • Marine

      Publié 17 septembre 2015 9 h 41 min 0Likes

      Coucou! Ça c’est sûr…quand j’ai préparé mon article j’ai regardé les compos de cosmétiques conventionnels et ça fait peur :/
      Belle journée 🙂

  • Ava Amara

    Publié 17 septembre 2015 10 h 47 min 0Likes

    Bonjour,

    Merci pour cette récap. Perso je fuis comme la peste le n°1 car il me crée des gratouilles d’enfer….Par contre, attention, le sodium benzoate utilisé en cosméto bio est lui aussi allèrgène par exemple. Les produits bio ne sont pas exempts de défauts. Les produits les plus doux pour la peau se font rares et sont souvent onéreux mais on les déniche à décrypter, il est vrai, la liste inci.

    • Marine

      Publié 17 septembre 2015 12 h 50 min 0Likes

      Bonjour 🙂
      Je ne comprend même pas que l’isothiazolinone soit encore autorisé… il y a tellement de cas d’allergie!
      Pour le cas du sodium benzoate je suis tout a fait d’accord! C’est pour cela que j’ai dis « bien moins problématique » et pas « non problématique ». Je ferais peut être un article ultérieurement pour classer les conservateurs utilisés en cosmétique bio!
      Très bonne journée et merci pour le commentaire et pour le partage ^^

  • Samia

    Publié 17 septembre 2015 12 h 10 min 0Likes

    Merci pour cet article ! Je le partage avec grand plaisir !

  • Blandine

    Publié 17 septembre 2015 18 h 51 min 0Likes

    Bonsoir,
    merci pour ce joli récapitulatif ! En effet quand je parle autour de moi des parabens souvent j’ai comme réponse « mais ça fait des années qu’on en parle, s’est réglé ce problème »… ou pas!!

    • Marine

      Publié 18 septembre 2015 9 h 06 min 0Likes

      Coucou 🙂
      Et oui c’est exactement ça…ou pas ^^

  • Grace

    Publié 18 septembre 2015 9 h 27 min 0Likes

    Super article!! Merci. J’essaye tant bien que mal de limiter les substances nocives, mais c’est vrai que n’étant pas une pro du décryptage des compositions, on peut vite se faire avoir.

    • Marine

      Publié 18 septembre 2015 14 h 21 min 0Likes

      Merci 🙂 Oui c’est délicat c’est sûr! Avec le temps on en apprend de plus en plus 🙂

Laisser un commentaire